Actualité

La boxeuse à qui le ring ne suffit pas

Ancienne numéro deux mondiale, Lucie Bertaud, 30 ans, est l’une des rares figures de la boxe féminine française. Avant d’être une passion, les sports de combat ont été pour l’actuelle journaliste, sacrée vice-championne de monde de MMA en juillet dernier, un moyen de régler ses comptes. Avec les autres, mais surtout avec elle-même. A travers ce portrait de Cheek Magazine, La jeune fille montre qu'elle est multi-tâche et passionnée et que rien, ni personne ne lui expliquera comment mener sa vie...
Lire l'article

Lucie Bertaud l’une des 13 sportives les plus sexy au monde

Comme à son habitude, le magazine « Sport&Style » recense les sportives les plus sexy de la planète. Lors de son dernier numéro, deux françaises ont intégré le classement des 13 femmes les plus sexy des sports extrêmes : Sarah Charbonneau (joueuse de Football Américain) et Lucie Bertaud. les frenchies se partagent le haut du pavé avec les championnes de l’UFC : Ronda Rousey et Miesha Tate.
Lire l'article

Lucie Bertaud vice-championne du monde de MMA amateur

Le Mixed martial arts, vous connaissez ? Lucie Bertaud, originaire de Saumur (Maine-et-Loire), était encore boxeuse professionnelle il y a quelques années. Âgée de 30 ans, elle a récemment débuté une carrière en MMA (Mixed martial arts), un sport de combat complet, associant pugilat et lutte au corps à corps qui fait fureur aux USA. Au mois de juillet dernier, à Las Vegas, elle a même réussis à atteindre la finale du championnat du Monde en moins de 61 kg. Malgré une défaite face à l’Italienne Lucrezia Ria, la saumuroise est prête à remonter dans la cage, mais cette fois-ci ce sera en professionnel en avril prochain.
Lire l'article

La première boxeuse au musée National du sport

Lucie Bertaud est la seule boxeuse française à avoir intégré le musée national du sport. La combattante s’est illustrée par ses résultats certes, mais surtout par son parcours atypique : ses études à la prestigieuse école Sciences Po, sa carrière de journaliste, et toute la promotion qu’elle a apporté à sa discipline. Hormis une présence dans le catalogue officiel du musée, où elle partage la couverture avec Zinedine Zidane et Jesse Owens, on peut également retrouver au musée national du sport quelques équipements qui lui ont appartenu. Ainsi , la veste équipe de France avec laquelle elle est devenue championne d’Europe, côtoie désormais les gants de Georges Carpentier, premier français champion du monde de boxe.